Abilio Diniz (futur administrateur de...


Abilio Diniz (futur administrateur de...

Abilio Diniz, une volonté d'entreprendre toujours intacte

Abilio Diniz (cliquez ici) prend la tête du conseil d’administration de Brasil Foods (BRF), un géant de l'agroalimentaire en 2013. C'est à presque 80 printemps qu'il retrouve le monde de la distribution brésilienne, avec un partenaire de premier plan. La participation au capital de Carrefour Brésil se monte à à 12% mi-2015. Dès lors, Abilio Diniz possède, via Peninsula, deux sièges au CA.

Un patron qui a surmonté les difficultés

Dans les années 80, pendant que le pays rencontre une situation d’hyperinflation, Abilio Diniz participe au Conseil Monétaire brésilien. Le groupe Pão de Açúcar établit des liens financiers et commerciaux avec Casino en 1999. Le patron met en place un plan de sauvegarde sévère permettant de sauver le groupe GPA, qui ferme un tiers des grandes surfaces, vend ses activités dans la péninsule ibérique et congédie 20 000 employés. En 1995, Abilio Diniz ouvre GPA aux investisseurs. GPA arrive à être le chef de file de la distribution au Brésil après que l'homme d'affaires ait entamé une période d’acquisitions.

Abilio Diniz est personne de valeurs : la foi, la famille...

Homme tenant aux valeurs familiales, Abilio Diniz est le papa de 6 enfants. Vouant un culte à Sainte Rita, qui n'est autre que la sainte des situations désespérées, le businessman pratique la religion catholique. Dans le football, Abilio Diniz appartient au comité de consultation du São Paulo Futebol Clube et il a créé l’équipe d’Audax, destinée à repérer les jeunes potentiels.

Le partenariat avec Casino, un épisode inachevé

En 2012, le groupe Casino est actionnaire majoritaire de Grupo Pão de Açúcar. Le divorce est consommé et Abilio Diniz quitte le conseil d'administration quelques semaines plus tard. La fusion de GPA avec Carrefour Brésil avorte en raison de l'opposition de Jean-Charles Naouri et du recul de la Banque Brésilienne de Développement. Le chef d'entreprise revend des actions à hauteur d'un milliard de dollars à Casino et promet de concéder le contrôle de son groupe sept ans plus tard au directeur de général de Casino, Jean-Charles Naouri. Abilio Diniz entend saisir la chance de devenir le numéro 2 mondial du secteur de la distribution en fusionnant le groupe GPA avec Carrefour Brésil au tout début des années 2010.